Harrods et Brompton Road. Londres. Stevens and White, l'architectes. 1897-1905. Photographie (2005) et texte de George P. Landow. [Vous pouvez utiliser cette image sans l'autorisation préalable à des fins scientifiques ou pédagogiques (1) si vous donnez du crédit à le photographe et (2) créer un lien dans votre document à cette URL (ou le citer dans un document imprimé.]

Bien qu'ils soient moins architecturalement et techniquement aventureux que leurs équivalents continentaux de la même période — Samaritaine à Paris et Wertheim de Messel à Berlin — les grands magasins de Londres sont impressionnants pour leur taille et de la splendeur édouardienne. Depuis ses modestes débuts en 1849 comme une petite épicerie, le magasin Harrods élargi vigoureusement pour devenir le plus grand magasin en Europe. Il occupe maintenant un bloc de toute la ville de 1,8 ha. (4,5 acres) avec plus de 5,5 ha. devise (13,5 acres) d'espace de vente sur ses cinq étages, les 214 départements et du personnel de 4000 semble justifier le magasin omnia, omnibus, ubique (Tout pour tous, partout). — Jones et Woodard, 187

Autres vues

Bibliographie

Dixon, Roger, and Stefan Muthesius. Victorian Architecture. 2rd ed. Londres: Thames & Hudson, 1985.

Jones, Edward, and Christopher Woodward. A Guide to the Architecture of London. Londres: Weidenfeld and Nicolson, 1992.


Victorian Web Homepage Visual Arts Victorian Architecture Victorian Lonndon Architecture prochain

Dernière modification 17 juin 2007; traduction 30 août 2010