La Fine Art Society, à Londres, a généreusement donné son autorisation à utiliser des informations, des images et du texte de ses catalogues dans le Victorian Web. Cette générosité a permis la création de centaines et de centaines de documents les plus précieux du site sur la peinture, dessin, sculpture, mobilier, textiles, céramique, verre, métal, et le peuple qui les a créés. Le droit d'auteur sur le texte et les images de leurs catalogues reste, bien sûr, avec la La Fine Art Society. — George P. Landow

Owen Jones est le fils d'un fourreur prospère gallois; ses études à Charterhouse, puis à la Royal Academy Schools, il a été stagiaire à Lewis Vulliamy 1825 à 31. En 1833, il fait une tournée des paysages du Moyen-Orient aquarelle, l'année suivante, il s'est rendu en Espagne, un voyage qui a abouti à la publication en 1842 (avec Jules Goury) Des plans, élévations, coupes et détails de l'Alhambra. Il a conu la décoration intérieure de l'église Vulliamy et Roumieu, All Saints, les jardins Ennismore (c.1850), qui n'est plus une église anglicane. [Geoffrey Lang écrit à informer les lecteurs de le Victorian Web qu «il est maintenant le très animé cathédrale orthodoxe russe à Londres, et est ouvert au public de voir et d'apprécier autant, sinon tout le travail de Jones.»]

Jones a été nommé surintendant des travaux pour l'Exposition universelle de 1851, et quand le Crystal Palace a été enlevé à Sydenham, en 1854, il a conu l'égyptienne, grecque, romaine et les tribunaux de l'Alhambra. En 1856, il publie, avec Sir Matthew Wyatt Digby, la célèbre et monumentale Grammaire de l'ornement, la création d'un noyau d'idées décoratives qui devait tre utilisé pour presque un demi-siècle.

Jones est mieux connu en tant que designer d'intérieur et patron que comme un architecte. Sa défense de la structure formelle et stylisée à l'encontre du style naturaliste émeutière favorisée par goût de l'époque, devait tre largement écho, ouvrant la voie à des idées encore plus rigoureusement formalisée de Christopher Dresser. Jones dessins de tissus pour Benjamin Warner et fonds d'écran pour John Trumble & Sons et Jeffrey & Co. illustré et diffusé sa philosophie de conception.

Towards the end of his life Jones designed interiors for wealthy patrons, among them the collector and connoisseur, Alfred Morrison at Fonthill and 16, Carlton House Terrace for which he did a scheme including the panelling, coffered ceilings and fireplaces, as well as furniture, carpets and wall-hangings; and for James Mason of Eynsham Hall, Oxfordshire. He also decorated the drawing room at The Priory, 21, North Bank, Regent's Park, for George Eliot, the novelist. [Architect-Designers from Pugin to Mackintosh]

Jones produit des dessins pour textiles pour la Warner, Sillet & Ramm et de fonds d'écran pour Jeffrey & Co., John Trumble et Townsend & Parker. Il a également conu sols en mosaque, carreaux, couvertures de livres et cartes à jouer. Ses intérieurs pour Alfred Morrison à 16 Carlton House Terrace ont été exposées et ont remporté des médailles d'or à l'Exposition internationale de Paris en 1867 et à Vienne en 1873. [Arts & Crafts Textiles in Britain.]

Bibliographie

Architect-Designers from Pugin to Mackintosh. Exhibition catalogue. Londres: The Fine Art Society with Haslam & Whiteway Ltd., 1981.

Arts & Crafts Textiles in Britain. Exhibition Catalogue. Londres: The Fine Art Society in Association with Francesca Galloway, nd.


Victorian Web Homepage Visual Arts Victorian Architecture Owen

Dernière modification 27 octobre 2006; traduction 21 août 2010